CLVII

Luxe, Street et Volupté

 

CLVII, pour le 157 rue du Faubourg St Honoré, c’est l’adresse que les initiés s’échangent. La discrétion du showroom en fond de cour et la rareté des produits font l’incroyable engouement qui existe autour de cette marque désormais incontournable.

Si vous demandez à Julien Léonard pourquoi la tête de mort en logo, il vous répondra :

“Quand on est fun on l’est jusqu’à la mort”.

Voici ce qu’il nous raconte à travers son prêt-à-porter Pop-Rock, à inspiration Néo Grunge ou Hip-Hop chic, qui puise son inspiration dès l’origine du street-wear, ce mode d’expression urbain reflet de la société citadine : une réelle volonté de transgresser, de réinventer, à travers une réappropriation des codes du luxe, un certain “classicisme à la française” en le mélangeant à la new wave du style de nos rues parisiennes.

Le vêtement de CLVII se veut pratique dans le principe d’une vie active.
Une grande partie des modèles sont de ce fait unisexe. Chez les hommes, on note qu’ils deviennent élégants en Hoodie clouté, ou en baskets multicolores savamment assemblées à un costume basique…

Les modèles Must Have de CLVII sont des basiques intemporels, et les nouvelles collections ne se font pas en fonction des saisons mais des envies du créateur et de l’actualité.

Ses créations sont des instantanés, des arrêts sur image, empreintes et captures de notre époque contemporaine.
Il existe un bel exemple de ce discours avec  “Fashion is my religion”, une collection qui dénonce notre addiction aux marques et à la société de consommation, où les créateurs deviennent des dieux vivants.

Julien inscrit leur prénoms en coeur, en croix, ou en étoile de David, strassés et imprimés.

Il y en a pour tous les goûts, du blazer, à la redingote, à la robe tube, la veste de tailleur cloutée aux épaulettes à la Mc Queen, ou le cashemere perlé.

Le débardeur métallisé nous rappelle l’excentricité des années 80 chez Paco Rabanne, avec la touch du coton hypoallergénique qui l’inscrit dans notre époque. Hype.

La politique maison est donc naturellement une personnalisation du choix accompagné du styliste de la maison, qui adapte ses propres modèles selon notre goût personnel, et sur mesure, mais qui peu aussi customiser à volonté tout ce qui nous passe par la tête.

De 7 à 77 ans. 


www.clvii-paris.com


top